Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Face à l’épidémie de Covid-19, l’Île-de-France coupée en deux

05 octobre 2020 à 15h30 Par Maud Tambellini
Crédit photo : pixabay

Les départements de Paris et la petite couronne viennent d’être placés en zone d’alerte maximale face à l’épidémie de Covid-19. À l’inverse les départements de la grande couronne restent, pour le moment, en zone d’alerte simple.

L’Île-de-France se retrouve coupée en deux face à l’épidémie de Covid-19. Si les salles de sports, les bars et les restaurants restent ouverts en grande couronne (Yvelines, Val-d’Oise, Seine-et-Marne et Essonne) ; dans les départements de Paris et petite couronne, c’est loin d’être le cas.

Paris, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine ont été placés en zone d’alerte maximale face à l’épidémie de covid-19. À compter de mardi 6 octobre et pour au moins deux semaines, les cafés et bars vont fermer dans ces départements. Les restaurants peuvent continuer de fonctionner mais sous un protocole sanitaire plus strict. La jauge en présentiel est aussi réduite dans les universités à 50% au maximum.

Les gymnases et les piscines vont aussi fermés, sauf pour les mineurs «  que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé » a précisé le préfet de police de Paris Didier Lallement.

Un point a été aussi fait ce lundi sur les chiffres de l’épidémie en Île-de-France. Selon l’ARS, 36% des lits de réanimation sont actuellement occupés par des patients Covid. « Et dans les 15 prochains jours, nous savons que nous arriverons autour de 50%. Tout l’enjeu est de freiner cette progression. »

Sur le site de l’ARS, tous les indicateurs par département sont détaillés.