Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Une restauratrice du 93 accusée à tort d’avoir accueilli la fête d’Aya Nakamura

20 novembre 2020 à 10h10 Par Virgil Bauchaud
Quand la mini-polémique Aya Nakamura retombe injustement sur un restaurant.
Crédit photo : DR Aya Nakamura

En Seine-Saint-Denis, une restauratrice de Tremblay a été accusée d’avoir accueilli la soirée d’Aya Nakamura, où les convives ne portaient pas de masques. Sauf que la fête en question n’a jamais eu lieu dans l’établissement.

Cette restauratrice de Seine-Saint-Denis n’avait rien demandé. Tout commence il y a quelques jours, lorsque l’artiste Aya Nakamura publie une story Instagram dans laquelle elle met en avant le restaurant Merci Maman Fast-Good, de Tremblay. S’en suivra l’indignation d’une partie des internautes après la soirée sans masques de la chanteuse. Prise par l’euphorie et en plein confinement, elle et ses convives avaient totalement oublié les gestes barrières.

Une scène qui amène vite à la confusion : de nombreux médias pensent que la soirée se déroule dans le restaurant de Seine-Saint-Denis. Sauf que pas du tout : les plats avaient été commandés puis pris à emporter. Mais c’est déjà trop tard, l’emballement médiatique est lancé et la brève polémique Aya Nakamura rattrape le restaurant.

Dans les colonnes du Parisien, la responsable de l’établissement Anne-Sophie Egounlety s’agace de cette mauvaise pub injuste : « personne n’a vérifié si cette soirée s’était déroulée chez moi ». Elle affirme avoir reçu des appels malveillants, des fausses commandes. Un internaute est même allé jusqu’à poster un avis négatif sur la page Google du restaurant : « On y croise des chanteuses non masquées en pleine pandémie, a éviter ». Au final, le seul tort du restaurant était peut-être d’avoir fait des brochettes un peu trop bonnes.