Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Un militaire du ministère de la défense impliqué dans un trafic d’armes

14 janvier 2021 à 14h00 Par Maud Tambellini
Un joli coup de filet a été mené en début de semaine en Ile-de-France et dans le grand Est.
Crédit photo : pixabay

Ils sont soupçonnés d’avoir fourni des armes à des trafiquants de drogue et à des sympathisants d’ultra-droite. Dix suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Parmi eux, il y aurait un militaire travaillant au ministère de la défense.

L’enquête sur un vaste trafic d’armes durait depuis plusieurs mois. Un joli coup de filet a été mené en début de semaine en Ile-de-France et dans le grand Est, aboutissant à l’arrestation de dix suspects, dont deux militaires.

Ce coup de filet a été ordonné par des juges d'instruction parisiens chargés depuis le 25 juin 2020 d'une information judiciaire pour "acquisition, détention, cession, transport d'armes de catégories A et B en réunion" et "association de malfaiteurs".

Le réseau est soupçonné d'avoir fourni des armes à des trafiquants de drogue et à des sympathisants d'ultra-droite. Certains suspects rachetaient auprès de collectionneurs privés des fusils d’assaut, des pistolets automatiques, des fusils mitrailleurs rendus inopérants. « Cet arsenal était ensuite rendu à nouveau actif, remilitarisé, avant d’être revendu au marché noir aux plus offrants » selon des informations de TF1, depuis confirmées par l’AFP

Les dix suspects ont été arrêtés majoritairement en région parisienne et dans le grand Est. Parmi eux se trouvent deux militaires en activité. L'un des deux travaillerait même au ministère de la Défense.

Joint par l'AFP, le ministère de la Défense n'avait pas réagi en début de soirée, mercredi.