Villejuif: emmené de force, un jeune est porté disparu depuis lundi

DR
11 octobre 2017
Par Mikaël Livret
Sur fond de trafic de stupéfiants, les deux meneurs d’un groupe d’une vingtaine de personnes ont roué de coups deux jeunes, dont un mineur, avant de faire semblant d’en abattre un en pleine rue. L’une des deux victimes, embarquée de force, est toujours introuvable.

Ce qu’ils cherchaient c’était des noms. Tout se passe lundi soir, au niveau du bâtiment 8 de la cité Georges Le Bigot, à Villejuif (Val-de-Marne). Un témoin a prévenu les policiers du Kremlin-Bicêtre après avoir assisté à une agression quelque peu surréaliste. Les fonctionnaires ont rapidement retrouvé un jeune de 17 ans qui a des blessures au niveau d'une arcade et de la lèvre et n'entend plus d'une oreille.  

Il raconte qu'il se trouvait avec son ami de 19 ans, quand une vingtaine de jeunes les ont abordés. Deux des agresseurs les ont immédiatement frappés. Le groupe a réclamé des noms en lien avec un trafic de drogue. On ne sait toujours pas si les deux victimes vendaient des stupéfiants ou en consommaient. Aucun nom n'est dévoilé et les agresseurs leur ont asséné de nouveaux coups. 

Le coup n'est pas parti

Les deux victimes sont fouillées. Mais au lieu d'y trouver de la drogue dans leurs poches, la bande y trouve un tournevis. L'un des meneurs s'est emparé de l'outil et a menacé les deux jeunes de mort. Puis l'un d'eux a sorti une arme à feu et l'a tendue à son complice qui a visé l'adolescent. Le coup n'est pas parti lorsqu'il a appuyé sur la détente. Il a alors chargé l'arme et a menacé de tirer dans le pied. Ses complices ont fini par le retenir. 

Les agresseurs ont emmené l'une des deux victimes vers le métro Louis-Aragon. Le jeune homme de 17 ans a alors pu prendre la fuite mais il ne sait pas ce qu'est devenu son ami. Une enquête a été ouverte pour séquestration et violences volontaires aggravées.