Info locale

La mule est morte à sa descente de l'avion à Orly

08 juin 2018 à 09h09 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Trois personnes étaient jugées ce jeudi au tribunal correctionnel de Créteil dont deux pour homicide involontaire. Elles ont été condamnées à des peines allant jusqu’à 10 ans de prison ferme.

Elle avait 21 ans. Lyvia vivait dans les Antilles Française, à Fort-de-France en Martinique. Elle y suivait des études de commerce international. Selon l’accusation, elle rencontré la mauvaise personne au moment ou elle était fragilisé par une histoire de photos intimes publiées sur les réseaux sociaux. Le prénommé Dylan en aurait alors profité pour la séduire et la convaincre d’effectuer « un passage ». Le Parisien relate les propos des proches de la victime. Elle n’a été une «mule » qu’une seule fois dans sa vie, et elle en est morte parce que deux des six ovules de cocaïne qu’elle avait dans le corps se sont percés, a détaillé son père à la barre.

Elle est décédée à 21 ans à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges

Quand elle monte dans l’avion Fort-de-France-Orly ce 10 mars 2016, la jeune femme à quatre ovules dans le rectum et deux dans l’estomac, soit en tout 269 grammes de cocaïne. Elle fait un malaise et quand les secours interviennent à l’atterrissage de l’avion, elle est en arrêt cardio-respiratoire depuis 45 minutes. Transportée en urgence à l'hôpital, elle meurt quatre jours plus tard.

Sur les trois mis en cause, un seul était présent jeudi à l’audience devant le tribunal de Créteil (Val-de-Marne). Ils ont été condamnés à des peines allant de un an avec sursis à 10 ans de prison ferme. Un a été relaxé.