Info locale

L’Ile-de-France en fusion après la victoire des bleus

11 juillet 2018 à 09h21 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Paris.fr

Un homme nu dans les rues de Paris, des concerts de klaxons jusqu’au bout de la nuit : les Franciliens ont fêté comme il se doit la victoire de l’équipe de France et la qualification pour la finale de la coupe du monde.

La liesse populaire s’est emparée de la région parisienne. La demi-finale France-Belgique était loin d’être gagnée, mais les Bleus l’ont fait. Une explosion de joie a retenti mardi soir au coup de sifflet final. À la maison, dans les bars ou les fan zones, des cris de joies ont fait vibrer les cœurs un peu partout vers 22 heures. Il n’a fallu que quelques minutes pour que les Champs-Elysées soient envahis de dizaines de milliers de personnes chantant et dansant à la gloire des Bleus. 20.000 personnes ont hurlé de bonheur devant l’hôtel de ville de Paris, plus de 3.000 à Noisy-le-Grand où la fan zone débordait et encore plusieurs milliers d’autres en banlieue devant les écrans géants installés par endroit à Saint-Denis, Bondy, Montereau-Fault-Yonne ou Viry-Châtillon par exemple.

Pour la finale, Paris voit grand

Quelques séquences surprenantes ont été observées en Ile-de-France. Dans l’excitation du moment, on a vu un homme nu se jetant sur ses amis avant de se faire porter dans la rue. On a vu aussi des bus de la RATP surplombés de supporters sur les toits. Les voitures qui croisaient la route des fans étaient gentiment secouées et les klaxons ont résonné jusque tard dans la nuit à Paris et en banlieue.

Il faut dire que les hommes de Didier Deschamps ont réussi leur pari : atteindre pour la troisième fois de leur histoire une finale de coupe du monde. Le rendez-vous est déjà pris pour la finale, dimanche à 17 heures contre le vainqueur de l’autre demi-finale (ce mercredi soir) entre la Croatie et l’Angleterre.

Et pour suivre cet événement, Paris voit grand. La maire Anne Hidalgo a confirmé mardi soir qu’un écran géant serait installé, non pas devant l’hôtel de ville, mais bien au Champs-de-Mars au pied de la Tour Eiffel, « où il y aura beaucoup plus de place », a ajouté Anne Hidalgo.