Info locale

Ils volaient les dents en or dans les tombes à Pantin

14 juin 2018 à 10h42 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Trois fossoyeurs font face à la justice aujourd’hui. Ils sont soupçonnés d’avoir dépouillés des tombes pendant plusieurs mois au cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis).

Ils se servaient. L’affaire remonte à la nuit du 26 novembre 2012. Peu avant trois heures du matin, des policiers patrouillent près du cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis). Ils remarquent un étrange petit manège entre trois individus équipés de gants, de lampes frontales et d'une barre à mine. Ils décident de les contrôler. L'un deux porte un petit sac qui contient onze dents en or. Dans sa voiture, d'autres dents, des bijoux et une balance électronique.

Cet homme, aujourd'hui âgé de 35 ans, comparaît ce jeudi à Bobigny pour violation de sépulture et vol aggravé. Il est soupçonné d'avoir organisé un trafic, revendant l'or issu des tombes (dents, couronnes, gourmettes, bagues en tout genre), à des bijouteries parisiennes. Une activité qui lui aurait rapporté plus de 10.000 euros. Ses deux anciens collègues sont juste jugés pour vol aggravé.

"Les dents en or sont les dernières choses qui restent, avec les ossements, dans les sépultures anciennes, soutient dans le Parisien Yves Crespin, avocat du principal prévenu. Les récupérer au moment du nettoyage des tombes abandonnées est une pratique habituelle des fossoyeurs."