Info locale

Essonne : un homme fiché S est recherché pour meurtre

16 avril 2018 à 10h15 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Capture d'écran - Google Maps - rue de la Mairie - Morigny-Champigny - Essonne

Il aurait frappé à mort l’homme qui l’hébergeait, jeudi dernier, à Morigny-Champigny (Essonne). Il aurait lui-même téléphoné aux policiers pour se dénoncer, avant de s’enfuir.

Une opération « sensible ». Une petite ville aux apparences tranquilles. Jusqu’à ce que la rue de la Mairie à Morigny-Champigny (Essonne) soit bouclée par les forces de l’ordre jeudi dernier. Les policiers tentaient d’entrer dans l’appartement d’un homme fiché S. Il venait de prévenir lui même les autorités après avoir tué son colocataire.

Fred, la victime, était un quinquagénaire placé sous curatelle, bien connu dans la commune. Il aurait été battu à mort par un homme qui habitait chez lui. Un trentenaire fiché S récemment sorti de prison. C’est l’auteur présumé du meurtre qui aurait téléphoné aux policiers expliquant avoir frappé à mort celui qui l’hébergeait.

La victime n’avait plus mis les pieds dehors depuis près de huit mois

Il est toujours activement recherché, comme l’un de ses voisins et amis qui habitait l’étage du dessous. Dans le Parisien, certains habitants ont fait par de leurs inquiétudes. « Ils étaient radicalisés tous les deux, assure un voisin. On entendait qu’ils regardaient des vidéos de propagande, depuis quelques mois, ça avait remplacé les disques de Sardou dont Fred était un fan. » « L’un des deux se promenait en djellaba et parlait mal », reprend un autre. « On était inquiets, pour nous comme pour Fred », confie un troisième.

Ces habitants de Morigny-Champigny (Essonne) ont aussi confié que la victime, toujours gentille, n’avait plus mis les pieds dehors depuis près de huit mois, suscitant l’inquiétude de plusieurs voisins qui ont tenté à plusieurs reprises d’entrer en contact avec lui, sans succès.