Essonne : le voleur-violeur présumé condamné

Pxhere
17 avril 2018
Par Mikaël Livret
Il n’en était pas à son coup d’essai. Déjà condamné à cinq reprises pour des vols avec effraction, le cambrioleur multirécidiviste est maintenant accusé d’un viol.

Flagrant délit. Jean 27 ans a déjà un casier judicaire bien chargé où il est fait mention d’au moins cinq condamnations pour des vols par effraction. Interpellé jeudi dernier en flagrant délit dans un pavillon de Ris-Orangis (Essonne) où se trouvait une adolescente de 16 ans, il était déjà recherché pour un cambriolage qui aurait fini en viol à Morsang-sur-Orge.

Le multirécidiviste de 27 ans a écopé lundi soir devant le tribunal d’Evry de 3 ans de prison dont un avec sursis pour six cambriolages commis à Epinay-sur-Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois, Arpajon et Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis) ainsi que violences et menaces sur les policiers lors de son arrestation.

Son ADN a été retrouvé dans la maison visitée

Mais son histoire avec la justice ne fait que commencer. Lors d’un cambriolage commis à Morsang-sur-Orge (Essonne) en septembre dernier, il aurait violé une jeune femme présente ce soir là à son domicile. Le mode opératoire serait le même que pour les autres vols. Il brise une fenêtre, s’introduit dans le pavillon et dérobe les objets de valeurs. Sauf que cette fois là, une jeune femme de 19 ans est dans sa chambre et se cache au fond de son lit quand elle entend du bruit. Elle a raconté son calvaire aux enquêteurs expliquant que le suspect avait soulevé sa couette avant d’abuser d’elle.

S’il nie farouchement les faits qui lui sont reprochés, son ADN a été retrouvé dans la maison visitée. Il fait désormais l’objet d’une information judiciaire, dans un dossier différent des autres vols. Il sera donc jugé pour ces faits prochainement.