Info locale

De moins en moins de médecins en Ile-de-France

13 avril 2018 à 10h39 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixnio

L’Ile-de-France figure parmi les région les plus touchée par le manque de médecins libéraux. L’Agence régionale de santé publie la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins.

L’Ile-de-France devient un désert médical. Impensable pour la région la plus riche de France et pourtant. Certaines zones, principalement en Grande-Couronne souffrent du manque de cabinets de médecins libéraux, quant en proche banlieue parisienne trouver un nouveau généraliste peut relever du parcours du combattant.

L’Agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARS) publie la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins. Désormais, il y a plus de 9,1 millions de Franciliens (soit 76% de la population) concerné par la désertification médicale.

Pour faire revenir les médecins et pour qu'ils restent dans les zones concernées, l'ARS propose deux dispositifs d'aides. Les « zones d’intervention prioritaire », où vivent plus de 4,4 millions de Franciliens, éligibles aux aides à l’installation et au maintien de l’Assurance Maladie et de l’Etat. Les « zones d’action complémentaire », représentant 39% de la population de l’Ile-de-France (4,7 millions d’habitants), éligibles aux aides de l’Etat.