Céline Dion prise en flagrant délit de play-back dans une discothèque ! (Vidéo)

celinedion.com
09 novembre 2017
Par Aurélie Amcn
Céline Dion a encore fait le show... sauf que cette fois-ci, ses fans n'ont pas manqué de remarquer un petit détail : la diva était en play-back. Regardez !

Céline Dion s’est complètement lâchée ! On ne la reconnaîtrait presque pas entre ses looks excentriques et ses interventions rock’n’roll. Mais on adore la voir ainsi. Mardi soir, après l’un de ses concerts au Caesar Palace de Las Vegas, la diva québécoise s’est donc rendue au Omnia, une boîte de nuit accolée à son lieu de résidence. Mais pas question pour elle de passer sa soirée assises sur une banquette ou à simplement danser sur la piste de danse. En vraie performeuse passionnée, la chanteuse de 49 ans a décidé de monter à nouveau sur la scène aux côtés du DJ de la soirée, Steve Aoki cette fois-ci.

Et autant dire qu’elle a littéralement mis le feu en se déhanchant comme jamais dans son ensemble en sequins argentés, mais aussi en interprétant l'un de ses plus gros tubes, à savoir le très célèbre My Heart Will Go On, la bande-originale du film Titanic avec Leonardo DiCaprio et Kate Winslet. Sauf que les spectateurs présents dans la discothèque n’ont pas manqué de remarquer que la diva était en play-back ! Aiouch ! Toutefois, ces derniers n'ont pas semblé lui en vouloir, à l’instar de certains internautes qui ont laissé de nombreux commentaires sous la vidéo (ci-dessous) publiée sur la plateforme. 

« Simplement le fait qu’une telle star, comme elle, qui a certainement mieux à faire, prenne le temps de venir chanter après son propre show est formidable. Playback ou pas, elle est juste merveilleuse ! », « Elle fait tellement peu de play-back qu’on peut lui pardonner cette fois-ci, surtout qu’elle sort à peine de la scène de son propre concert ! », « Céline n’a rien à prouver à personne ! On connaît l’étendue de son talent ! » ou encore « Il faut avouer qu’elle n’est pas très douée en playback, mais elle y met tout son cœur ! », peut-on lire. Voilà qui est dit !