Info locale

Bataclan : des portraits de victimes utilisés contre la venue d’un rappeur

05 juillet 2018 à 10h52 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

Plusieurs photos de victimes des attentats du 13 novembre 2015 ont été utilisées par des opposants à des concerts de Médine, en octobre prochain, au Bataclan. La mairie du 11e arrondissement de Paris les a faites retirer. Les associations de défense des victimes s'insurgent.

La campagne menée par les opposants aux concerts de Médine au Bataclan vient de prendre un tout autre tournant. Des affiches disant « Non au rappeur islamiste Médine au Bataclan » ont été placardées passage Saint-Sébastien, dans le 11e arrondissement de Paris. Sauf que sur ces affiches ce sont des portraits de certaines victimes des attentats du 13 Novembre.

La mairie du 11e arrondissement a immédiatement réagi et retiré ces affiches. Plusieurs associations de victimes des attentats, comme Life for Paris ou 13onze15, ont également réagi via Twitter.

« Notre position est très claire : c’est totalement abject, a réagi Jean-François Mondeguer, trésorier de l’association 13onze15 et père de Lamia Mondeguer, dont l’image a été utilisée sur ces affiches. On s’attendait à tout sauf à ça a-t-il dit au Parisen.

Les associations devraient se prononcer sur d’éventuelles poursuites la semaine prochaine. Plusieurs associations de victimes s’étaient déjà prononcées en faveur de la tenue des concerts de Médine au Bataclan au mois d’octobre, rappelant la totale liberté de la salle dans sa programmation. Pour rappel, plusieurs personnalités politiques de droite et d’extrême droite s’étaient insurgées de la venue du rappeur en raison des paroles de certaines de ses chansons.